Menu
Suite en si mineur pour trio d'anches

Disponibilité : (2999 pièces disponibles)

Artiste : Gontran DESSAGNES

Mot sur l’œuvre
Composée en 1948, la Suite en si mineur est écrite pour trio d'anches. Sous cette forme, elle fut créée presque simultanément en février 1949 à Radio-Algérie et au Studio Aletti dans le cadre des concerts du Conservatoire d'Alger par le trio René Looten, Jean Lapierre et Léopold Icard. En 1954, le compositeur la transcrivit pour orchestre symphonique et elle fut donnée ainsi sous sa direction, le 10 novembre 1957 à la Salle Pierre Bordes.
De forme binaire, strictement classique, cette Suite cherche à retrouver l'esprit des clavecinistes français et emploie l'écriture contrapuntique chère à Gontran Dessagnes. Elle comprend cinq parties dans lesquelles on peut remarquer particulièrement le charme de la ligne mélodique modale de la Sicilienne et son harmonisation, les recherches rythmiques de la Gigue, la joie contemplative de la Pastorale, la profondeur expansive de la Fugue et le léger et spirituel jaillissement de la Danse.

Infos générales
- Titre : Suite en si mineur pour trio d’anches
- S/Titrel : Introduction et Danse, Fugue, Pastorale variée, Sicilienne, Gigue
- Écriture : 1948, Alger (Algérie)
- Création publique : Février 1949, Radio-Algérie et Studio Aletti dans le cadre des concerts du Conservatoire d'Alger par le trio René Looten, Jean Lapierre et Léopold Icard.
- Création de l'édition : 3 mai 2022 par les solistes de l'orchestre National de Cannes (Nicolas Favreau, Emilio Alonso Espasandin et Bérengère Renou)

Artiste
- Compositeur : Gontran Dessagnes

- Les œuvres en catalogue de Gontran Dessagnes

Édition
- Copyright : © 2022 HODY Musique – Tous droits réservés

- Cotage : HM 000045R
- Label éditorial : HODY Éditions
- Genre : instrumental
- Style : classique
- Version : partition
- Catégories dans le site : bois / ensemble / recueil / genre / style
- Date de publication : 15-mars-22

Description
- Instrumentation : Trio d'anches (Htb., Clar. en La, Bn)
- Support(s) : conducteur et parties séparées

- Nbe de mesures : 849
- Durée : 20 mn 18 s
- Niveau de difficulté : 4/5 (difficile / cycle 3) - plus d'infos

- Pré-écoute : non

Format(s)
- Pdf en télécharg. : 99 pages (couv 1, cdr 48, ps 48, autres 2)

- Taille du fichier numérique : 1,80 Mo
- Imprimé-relié : 54 feuilles (couv 2 + int 26 + couv 2 + ps 24)
- Poids du produit « matériel » : 0,498 kg
- Audio : mp3 des œuvres - Finale©

Commande
- Type(s) : conducteur + partie(s) séparée(s) et mp3 des œuvres

- Mode de livraison : téléchargement et courrier

Médias
- Enregistrement sur CD : non
- Enregistrement mp3 : non

- Vidéo(s) : non

Gontran DESSAGNES

Gontran DESSAGNES

PIANISTE-COMPOSITEUR-CHEF D'ORCHESTRE

Gontran Dessagnes (Cholet, 25 mai 1904 - Toulon, 29 juillet 1978) a connu de son vivant une carrière musicale de grande renommée, témoin des bouleversements et des chaos de son époque.

Après son arrivée en Algérie en 1929 pour une tournée de concerts à la radio, il fût, parallèlement à son activité artistique, directeur du conservatoire d’Alger entre 1946 et 1964. Dès sa nomination, il organisa l’enseignement de la musique classique comme un véritable laboratoire d’expérimentation pédagogique tout en préservant le patrimoine authentique, en créant entre-autre des classes de danse, de musique andalouse et de déclamation dramatique en langue arable.  

Président fondateur de la société des concerts du conservatoire, à la tête d’un orchestre de cent-vingt musiciens, Gontran Dessagnes contribua à la vitalité de l’action culturelle en utilisant toutes les ressources à sa disposition pour fédérer les expressions multiculturelles autour du langage universel qu’est la musique. La ville d’Alger devint une ville pionnière d’art et de culture.

Comme compositeur, il laissa un patrimoine musical exceptionnel : oratorios, musiques de chambre, musiques de ballet, musiques orchestrales, opéra, concertos…, notamment le fameux Concerto pour deux guitares et orchestre, premier de l’histoire de la musique, écrit à Alger en 1955 pour le prestigieux couple de virtuoses Alexandre Lagoya et Ida Presti et créé en mars 1956, à la salle Gaveau à Paris.

L’ensemble de l’œuvre de Gontran Dessagnes est placé sous le patronage de la Commission française pour l’Unesco et reconnue comme patrimoine « à valoriser et protéger ».

En tant que représentante des ayants-droits de son père, Marybel Dessagnes procède sans relâche à la conservation et à la numérisation de précieuses archives et rédige un mémoire sur le thème inédit : La présence de la musique algérienne dans l'œuvre de Gontran Dessagnes. En 2020, elle devient la directrice artistique du nouveau Centre de recherche, création, production et enseignement musicaux, intitulé La Sphère Gontran Dessagnes, à La Garde.

| Marybel Dessagnes confie la valorisation d’une première œuvre de Gontran Dessagnes à HODY Musique, le 1er juin 2021.

Donner votre avis

Suite en si mineur pour trio d'anches

Suite en si mineur pour trio d'anches

Composée en 1948, la Suite en si mineur est écrite pour trio d'anches. Sous cette forme, elle fut créée presque simultanément en février 1949 à Radio-Algérie et au Studio Aletti dans le cadre des concerts du Conservatoire d'Alger par le trio René Looten, Jean Lapierre et Léopold Icard. En 1954, le compositeur la transcrivit pour orchestre symphonique et elle fut donnée ainsi sous sa direction, le 10 novembre 1957 à la Salle Pierre Bordes. De forme binaire, strictement classique, cette Suite en cinq parties cherche à retrouver l'esprit des clavecinistes français et emploie l'écriture contrapuntique chère à Gontran Dessagnes.

Donner votre avis

Téléchargement
Imprimé-relié

39,34 €


Paiements sécurisés

Envoyer à un ami

Suite en si mineur pour trio d'anches

Suite en si mineur pour trio d'anches

Composée en 1948, la Suite en si mineur est écrite pour trio d'anches. Sous cette forme, elle fut créée presque simultanément en février 1949 à Radio-Algérie et au Studio Aletti dans le cadre des concerts du Conservatoire d'Alger par le trio René Looten, Jean Lapierre et Léopold Icard. En 1954, le compositeur la transcrivit pour orchestre symphonique et elle fut donnée ainsi sous sa direction, le 10 novembre 1957 à la Salle Pierre Bordes. De forme binaire, strictement classique, cette Suite en cinq parties cherche à retrouver l'esprit des clavecinistes français et emploie l'écriture contrapuntique chère à Gontran Dessagnes.

Destinataire :

* Champs requis

Annuler ou