Valse triste 5

Disponibilité : (2010 pièces disponibles)

Artiste : Takashi OGAWA

Mot du compositeur
« Sous une nuit étoilée de ma région du Tarbes, j’ai pris ma guitare et me suis laissé inspirer par un sentiment mélancolique. Étrangement, des mélodies en forme de valses se sont petit à petit construites sous mes doigts...

D’où pouvaient-elles venir ? Mais oui ! Mon cœur français venait de me transporter vers les musiques de FERRÉ, BREL, PIAF ou BRASSENS que j’écoutais dans ma jeunesse et qui ont accompagné tous mes voyages dans les merveilleuses régions françaises ».
                                                                   Takashi OGAWA 

Infos générales
- Titre : Valse triste 5
- Dédicace : Béatrice SAMARAN
- Recueil : 6 valses tristes

Artiste
- Les œuvres en catalogue de Takashi OGAWA

Édition
- Copyright : © 2017 HODY Musique – Tous droits réservés

- Cotage : HM 000077
- Label éditorial : HODY Éditions
- Collection : Images de voyage
- Genre : instrumental
- Style : classique
- Version : partition
- Catégories dans le site : guitares / genre / style
- Date de publication : 3-sept.18

Description
- Instrumentation : guitare classique

- Support(s) : partition unique
- Tonalité : la min
- Nombre de mesures : 32
- Pulsation : = 120
- Durée : 55 s
- Niveau de difficulté : 3/5 (moyen / cycle 2) - plus d'infos
- Pré-écoute (extrait) : oui

Format(s)
- Pdf en télécharg. : 5 pages (couv. 1, part. 2, autre 2) 

- Taille du fichier numérique : 579 Ko
- Imprimé-relié : 4 feuilles (couv. 2 + int. 2)
- Poids du produit « matériel » : 0,072 kg
- Audio : MP3 de l’œuvre - Finale® 

Commande
- Type(s) : partition unique et MP3 de l’œuvre

- Mode de livraison : téléchargement et courrier

Médias
- Enregistrement sur CD : non

- Vidéo(s) : non

Takashi OGAWA

Takashi OGAWA

| GUITARISTE-AUTEUR-COMPOSITEUR

Né au Japon, le 9 novembre 1960 à Yamaguchi, Takashi OGAWA arrive en Europe à 18 ans pour suivre les cours de guitare de Hector QUINE et étudier l’analyse musicale et l'interprétation avec Joan KEMP-POTTER à la Guildhall School of Music and Drama à Londres.

En 1981, il travaille avec Andrés SEGOVIA à Grenade et entre peu après à l'École Normale de Musique de Paris où il suit les cours de guitare auprès de Rafael ANDIA et Alberto PONCE.

En 1985, il obtient un premier prix de guitare au Conservatoire National de Région d’Aubervilliers-La Courneuve dans la classe d’Alberto PONCE. Il poursuit ensuite des études d’harmonie et de contrepoint auprès de Gérard CASTAGNET, Jean-Michel BARDEZ et Pierrette MARI.

Lauréat de plusieurs concours internationaux de guitare, il mène parallèlement des études de Traverso et entreprend des travaux de composition. Ses créations sont aussitôt jouées et enregistrées en France, Allemagne, Italie, États-Unis, Argentine, Brésil, Japon et inscrites aux programmes d’examens de conservatoires et concours internationaux.

En 1995, le Japon lui décerne le prix « Takéi » pour sa composition Élégie pour la stèle d’un inconnu.

La curiosité et l’inventivité musicale de Takashi OGAWA lui inspirent des pièces de styles très variés, allant de l’écriture classique à la plus contemporaine. S’il consacre un très grand nombre de ses compositions à la guitare, il n’en écrit pas moins pour toutes sortes de combinaisons instrumentales ainsi que pour orchestre et se passionne tout autant pour l’écriture à caractère pédagogique.

Discographie
Aucune répertoriée 

| Takashi OGAWA fait confiance à HODY Musique depuis le 19 octobre 2017.

Donner votre avis

Valse triste 5

Valse triste 5

« Sous une nuit étoilée de ma région de Tarbes, j’ai pris ma guitare […] Étrangement, des mélodies en formes de valses se sont petit à petit construites sous mes doigts... […] Mon cœur français venait de me transporter vers les musiques de FERRÉ, BREL, PIAF ou BRASSENS que j’écoutais dans ma jeunesse […] ». Takashi OGAWA

Donner votre avis

Téléchargement
Imprimé-relié

3,32 €


Paiements sécurisés

Envoyer à un ami

Valse triste 5

Valse triste 5

« Sous une nuit étoilée de ma région de Tarbes, j’ai pris ma guitare […] Étrangement, des mélodies en formes de valses se sont petit à petit construites sous mes doigts... […] Mon cœur français venait de me transporter vers les musiques de FERRÉ, BREL, PIAF ou BRASSENS que j’écoutais dans ma jeunesse […] ». Takashi OGAWA

Destinataire :

* Champs requis

Annuler ou