Les Soldatines en recueil

Disponibilité : (2000 pièces disponibles)

Artiste : Bernard MAGNY

Mot du compositeur
Les Soldatines sont avant tout un clin d'œil humoristique à un univers militaire imaginaire. Les trois pièces qui les constituent ont en commun une écriture traditionnelle où se mêlent des éléments de techniques de jeu contemporaines. Ceux-ci peuvent être considérés comme perturbateurs dans le sens où ils entravent une marche réglée et organisée. Ils sont le grain de sable dans un rouage huilé, une part de flou dans un système ordonné et rigide. Mais avant toute chose, le but des Soldatines
étant de faire en sorte que les systèmes d'écriture se fondent dans un tout cohérent pour mieux servir l'intention musicale.
Demi-tour...Gauche ! : Le mouvement débute par une marche très décidée. Le caractère rythmé et affirmé a tôt fait de se désagréger en un court halo incertain. Des lambeaux rythmiques tentent de reformer le mouvement disparu. Mais la pulsation ne s'appuie bientôt plus que sur le souffle seul et tout repère sonore s'efface. Cependant la marche renaît progressivement et semble se conclure avec un certain panache.
Trois jours à l'ombre : Méditation solitaire du prisonnier dans son cachot. Entremêlement d'ondulations suspendues. Notes éparses comme des soupirs étouffés. Un semblant de ligne mélodique émerge peu à peu, comme une lueur d'espoir qui perce la noirceur. Puis tout retombe, se désagrège,   lambeaux épars, souffles, soupirs, désespoir.
Revue de casernement : Une joyeuse énergie débute la pièce. La discipline est volontiers mise à mal par un souhait de déstabilisation de l'ordre établi. La mesure à quatre temps de la marche est perturbée par une incursion à trois temps qui se glisse sans prévenir. Accents décalés, dissonances impromptues. Au centre de la pièce, sur un ostinato rythmé imperturbable et figé, un chant se déroule comme une improvisation aérienne, une pensée libre évoluant au-dessus de toute contrainte. Puis la marche reprend, facétieuse et gaie, comme un pied de nez virevoltant et irrespectueux ».
                                                                   Bernard MAGNY
Infos générales

- Titre : Les Soldatines
- S/ Titre : Demi-tour… gauche ! – Trois jours à l’ombre – Revue de casernement
- Recueil : suite de 3 pièces pour trio de flûtes traversières en ut

Artiste
- Les œuvres en catalogue de Bernard MAGNY

Édition
- Copyright : © 2019 HODY Musique – Tous droits réservés

- Cotage : HM 000025R
- Label éditorial : HODY Éditions
- Genre : instrumental
- Style : classique
- Version : partition
- Catégories dans le site : bois / ensemble / recueils / genre / style
- Date de publication : 27-sept.-19

Description
- Instrumentation : trio de flûtes traversières en ut
- Support(s) : recueil d'œuvres

- Tonalité : non
- Nbe de mesures : 164
- Mvt mus. : décidé (1) - solitaire/méditatif (2) - indiscipliné (3)

- Pulsation : = 112 (1) et 126 (3)
- Durée : 8 mn 21 s
- Niveau de difficulté : 3/5 (moyen / cycle 2) - plus d'infos

- Pré-écoute (extrait) : non

Format(s)
- Pdf en télécharg. : 28 pages (couv. 1, cdr 15, ps 11, autre 1)

- Taille du fichier numérique : 1,05 Mo
- Imprimé-relié : 17 feuilles (couv. 2 + int. 6 + ps 9)

- Poids du produit « matériel » : 0,218 kg
- Audio : non

Commande
- Type(s) : recueil d'œuvres

- Mode de livraison : téléchargement et courrier

Médias
- Enregistrement sur CD : non

- Vidéo(s) : non

Bernard MAGNY

Bernard MAGNY

| FLÛTISTE-AUTEUR-COMPOSITEUR

Né en France, le 13 juin 1960 en Avignon, Bernard MAGNY choisi la flûte comme instrument de base avec lequel il va poursuivre ses études au Conservatoire de Lyon, à l’École Normale de Musique de Paris et enfin, au Conservatoire de Marseille, où il obtient un 1° prix d’orchestration.

Très tôt, il se dirige vers l’écriture et prend conscience que cette voie lui permettra d'élargir son univers sonore.

Peu soucieux de coller à une « étiquette », il choisit de rester libre et disponible à la richesse musicale du monde, ouvert aux influences comme matière première inépuisable qu'il transforme à son gré pour façonner son propre langage. Références au passé, techniques contemporaines, musiques du monde, jazz, tango... sont pour lui, autant de sources possibles qui alimentent une pensée musicale tournée vers l'exigence et le plaisir du jeu.

Bernard MAGNY est finaliste du concours international de composition « Coups de vents » en 2015 avec la pièce « Azteka - les Marches du soleil ». Depuis, il répond aux commandes les plus variées, privilégiant les formations aux effectifs instrumentaux peu usités.

Son catalogue musical est à l'image de cette volonté d'ouverture, riche et variée : pièces d'orchestre, œuvres de musique de chambre ou pour solistes, sans oublier les nombreux arrangements souvent amenés à revisiter le grand répertoire classique.

Sa Suite en lumières éditée chez HODY Musique est le fruit d’une intense collaboration avec le passionné et talentueux guitariste Roger ÉON.

Discographie
Aucune répertoriée

| Bernard MAGNY fait confiance à HODY MUSIQUE depuis le 14 février 2019.

Donner votre avis

Les Soldatines en recueil

Les Soldatines en recueil

« Les Soldatines sont avant tout un clin d'œil humoristique à un univers militaire imaginaire. Les trois pièces qui les constituent ont en commun une écriture traditionnelle où se mêlent des éléments de techniques de jeu contemporaines. Ceux-ci peuvent être considérés comme perturbateurs dans le sens où ils entravent une marche réglée et organisée. Ils sont le grain de sable dans un rouage huilé, une part de flou dans un système ordonné et rigide. Mais avant toute chose, le but des Soldatines étant de faire en sorte que les systèmes d'écriture se fondent dans un tout cohérent pour mieux servir l'intention musicale ». Bernard MAGNY

Donner votre avis

12,80 €


Paiements sécurisés

Envoyer à un ami

Les Soldatines en recueil

Les Soldatines en recueil

« Les Soldatines sont avant tout un clin d'œil humoristique à un univers militaire imaginaire. Les trois pièces qui les constituent ont en commun une écriture traditionnelle où se mêlent des éléments de techniques de jeu contemporaines. Ceux-ci peuvent être considérés comme perturbateurs dans le sens où ils entravent une marche réglée et organisée. Ils sont le grain de sable dans un rouage huilé, une part de flou dans un système ordonné et rigide. Mais avant toute chose, le but des Soldatines étant de faire en sorte que les systèmes d'écriture se fondent dans un tout cohérent pour mieux servir l'intention musicale ». Bernard MAGNY

Destinataire :

* Champs requis

Annuler ou